Bernard Malamud – Le commis

BERNARD MALAMUD
Le Commis

Réédition révisée d’un grand livre de Bernard Malamud dont les éditions Rivages se proposent de relancer les œuvres auprès des lecteurs français.

L’Amérique, terre promise pour de nombreux émigrants, ne l’est pas devenue pour Morris Bober dont la petite épicerie à Brooklyn est loin d’être une affaire. Avec sa femme, il essaie de faire tourner sa petite échoppe, compte ses cents un à un, surveille la concurrence, jalouse ses voisins ; sa fille renonce aux études pour travailler et leur donner un peu d’argent.

Un jour, un braquage violent tourne mal : Bober est blessé physiquement et moralement, affaibli, l’avenir lui semble très sombre. Jusqu’au jour où un jeune italien, Frank, entre dans l’épicerie et se propose comme commis… Frank n’est n’importe qui : dévoué, efficace, désintéressé, il relance l’affaire, au grand bonheur de Bober. Mais il se trouve que Frank est un de ses deux agresseurs…

Voilà un roman simple mais très fort sur les relations humaines : sur le remords et la rédemption, sur l’emprise psychologique, sur le quotidien difficile des petites gens… Mais aussi sur les désillusions américaines des immigrants juifs d’Europe de l’Est.

On a souvent comparé Saül Bellow et Bernard Malamud, tous deux issus de parents juifs immigrés. Ce à quoi Malamud répondait avec humour : « Bellow a reçu le Prix Nobel. J’ai gagné vingt-quatre dollars et vingt-cinq cents au poker ».

Bernard Malamud, Le Commis, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par J. Robert Vidal, édition révisée. Préface d’Adam Thirlwell. Editions Rivages, septembre 2016.304 pages, 21 €. Réserver