Colson Whitehead – Nickel Boys

Colson Whitehead
Nickel Boys
Albin Michel, 2020. 260 p. 19,90 €.

Colson Whitehead a reçu pour ce roman en 2020 un deuxième Prix Pulitzer ce qui est rarissime (le premier lui a été décerné en 2017 pour Underground Rairoad).

Colson Whitehead s’est inspiré d’un fait divers réel pour écrire ce livre très
prenant. Le lecteur est plongé dans le Sud ségrégationniste américain des années 60, en Floride. Elwood, un jeune noir victime d’une erreur judiciaire est enfermé dans une maison de correction : l’Arthur Dozier School for Boys, créée en 1900, plus connue sous le nom de Nickel Academy. Parce que la vie des enfants ne vaut pas plus d’un nickel, un centime…

C’est loin d’être une école mais plutôt un lieu d’enfermement terrible où
sévices, tortures et assassinats contre ces jeunes garçons sont quotidiens. Un lieu de cauchemar où seules la fuite ou la mort sont les issues de secours, à défaut d’une libération aléatoire.
A la lecture, on éprouve physiquement et psychiquement ce que produit le
racisme sur un jeune noir idéaliste et humaniste qui écoute en boucle sur un disque les discours de Martin Luther King, son héros !

Heureusement Elwood rencontre Turner, un camarade qui deviendra un véritable ami malgré leurs caractères très différents : l’un est idéaliste, l’autre plutôt sceptique…. Une grande amitié naîtra.
Un très grand livre, humain et vivant : à lire absolument !