Sylvain Coher – Vaincre à Rome


Sylvain COHER
Vaincre à Rome
Actes-Sud, août 2019. 172 pages, 18,50€.

Sylvain Coher – Vaincre à Rome

Le 10 septembre 1960, un jeune éthiopien inconnu, humble soldat de l’empereur Hailé Sélassié 1er, gagne le marathon des Jeux Olympiques de Rome : 42,195 km en 2h15 de course.

C’est cette course que nous raconte Sylvain Coher dans ce roman à nul autre pareil : l’acharnement, la volonté sans faille d’Abebe Bikila, le premier à courir pieds nus sur le parcours tout-terrain qui traverse Rome, capitale du vieil ennemi colonisateur… Ce roman n’est pas qu’un descriptif simplement sportif d’une course hors-norme.

Nous sommes dans la tête et les muscles d’Abebe. Et c’est un tour de force de l’auteur de nous immerger dans le corps d’Abebe, dans sa volonté de fer, dans chacun de ses muscles, contraction-extension, dans chacun de ses tendons. De nous faire vivre physiquement chacune de ses foulées. A la poursuite des coureurs favoris blancs qu’il pourchasse comme un fauve pourrait le faire, à l’affut du sprint final.

Abebe Bikila fut le premier africain noir à être sacré champion olympique du marathon. Au-delà de l’exploit sportif, c’est aussi et surtout l’orgueil du peuple éthiopien contre l’ancien colonisateur qui est évoqué dans ce roman. Et la volonté de fer de ce jeune garçon.

Un roman sans équivalent qui plaira même aux non-sportifs !!!